Fédération Française de BaDminton
Badminton pour tous
Boutique en ligne

Inscription newsletter
16/04/18
Badminton-santé en EHPAD à Châtel-Guyon
Depuis près de 2 ans et demi, le club de Châtel-Guyon (63) s’inscrit dans le dispositif « seniors » de la FFBaD et propose des séances d’animation en maison de retraite. Zoom.
Eviter le plus longtemps possible une perte d'autonomie, aussi bien physique que cognitive, c’est tout l’objectif du dispositif « seniors », et particulièrement des animations badminton menées pour les personnes âgées. Et ça, le club de Châtel-Guyon l’a bien compris.

Le club porte depuis mai 2016 un projet de badminton en EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, ndlr) grâce au dynamisme de son entraîneur / agent de développement Kévin Chaumeil, diplômé d’Etat. Cette action est soutenue par le comité départemental, le club et la mairie.

Des séances de 45 minutes

Concrètement, Kévin propose 2 à 3 cycles de 5 à 10 séances chacun aux pensionnaires de la maison de retraite « Les Candélies », qui dépend du Groupe Colisée (www.groupecolisee.com). Les séances, qui durent 45 minutes, sont constituées de 4 temps forts : échauffement, maniabilité, motricité et jeu. Le contenu des séances est basé sur les outils du Dispositif Jeune.

« La participation aux ateliers est basée sur le volontariat », explique Kévin, qui est ravi de voir entre 10 et 16 personnes venir participer régulièrement à son animation. « Le bénéfice de l’activité ‘badminton’ sur la santé est indéniable : on observe une vraie progression en termes de motricité fine, ainsi qu’un renforcement de ce l’on appelle la ‘ceinture scapulaire’, c’est-à-dire les omoplates et les clavicules. »

A noter : suite à cette expérience, Kévin a créé des fiches pédagogiques à destination des entraîneurs. Elles sont disponibles sur demande. La FFBaD est également en train d’éditer un livret technique à destination des encadrants, pour permettre à chaque club qui veut se lancer dans les démarches d’avoir des outils opérationnels pour proposer des animations. 




« Un moyen de pérenniser mon emploi »


Pour Kévin, les avantages d’une action en EHPAD sont multiples. « D’abord, l’axe ‘sport-santé’ permet de développer la notoriété du club vis-à-vis des partenaires, notamment institutionnels », détaille-t-il. « C’est également un bon moyen de pérenniser mon emploi, en me proposant des heures de travail dans la journée en plus de mes heures d’encadrement le soir. Tout le monde s’y retrouve. »


Regardez la vidéo réalisée par le club (prise de vue : Laurent Pillet) :

aperçu du site