Fédération Française de BaDminton
Haut Niveau L'Equipe de France
Image Equipe

Boutique en ligne

Téléthon 2017
 
Inscription newsletter
26/10/17
Yonex IFB : le miracle Bleu n’a pas eu lieu
Les spectateurs de Coubertin avaient rendez-vous avec les huitièmes de finale aujourd’hui et 3 Tricolores encore en lice : le numéro un français du simple hommes Brice Leverdez et la paire de double mixte Audrey Fontaine et Ronan Labar. Si les deux matchs ont été sensiblement différents, l’issue en a été la même : nous n’aurons pas de Français en quarts de finale demain.
Pas de nouvel exploit pour Audrey Fontaine et Ronan Labar

Les Français ont affronté dans la soirée, les Malaisiens Tan Kian Meng et Lai Pei Jing, têtes de série 8. Trés motivés par leurs récentes victoires, la paire française a fait son entrée sous les hourras du public.

Ils ont rapidement réussi à imposer la cadence, profitant également des fautes de leurs adversaires pour finalement mener à la pause du premier set. Loin de ralentir le rythme, ils ont poursuivi de la meilleure des manières en enchaînant des défenses efficaces et précises. Menant tout le long du set, ils se sont imposés royalement dans cette première partie de match (21/12), acclamés par les spectateurs de Coubertin. Audrey Fontaine est revenue sur ce premier set après leur match : "Sur le premier set, je pense qu'on leur a un peu tout interdit. Nous étions vraiment très agressifs, très proches derrière. Ils n'avaient vraiment pas beaucoup de solutions".
La reprise du deuxième set a été beaucoup plus difficile pour les Français. Menés 6 à 0 dès le début, il a fallu faire un véritable effort de reconcentration pour pouvoir éviter un troisième set. Les Malaisiens, redoutables en attaque, ont gagné en confiance et se sont montrés impitoyables, menant de 8 points à la pause (11/3). Ce deuxième set a été un long passage à vide pour les Français, s'inclinant sur le score net de 21/11. Ronan Labar n'a pas caché sa déception concernant ce deuxième set : "On se dit qu'on a gagné le premier set, donc on peut faire un petit peu moins. Et quand tu fais un petit peu moins contre des joueurs comme ça, tu te fais démolir...".
Il a alors fallu repartir dans un set décisif ! Mais là encore les Français n'ont pas réussi à retrouver leur agressivité de début de match. Largement menés à la pause (11/4), ils ne sont pas parvenus à rattraper leur retard. Les Malaisiens, qualifiés pour les quarts de finale, n'ont pas tremblé dans ce troisième set. Score final : 12/21 21/11 21/11.

Ronan Labar a parlé de ce match comme "l'exemple du type de match où on se relâche un tout petit peu et on donne de la confiance à l'adversaire. C'est un niveau auquel nous ne sommes pas encore bien habitués". La dernière paire française a donc terminé sa compétition, après s'être néanmoins battue vaillamment.


Shi Yuqi en mode « rouleau compresseur » face à Brice Leverdez

Coubertin retenait son souffle. Enfin, la musique retentit, Brice rentre sur le court. Face au numéro 6 mondial, le Français se devait de faire oublier la défaite de la paire Labar/Fontaine.

Le début du premier set était accroché, jamais plus de 2 points ne séparait les joueurs. Mais à 11-11, le Chinois a passé la vitesse supérieure marquant une série de 7 points d’affilée. Il a ensuite conclu son travail en remportant la première manche 21-15. Le deuxième set est parti sur les mêmes bases avec très peu d’écart entre les deux joueurs jusqu’à 8-8. Puis, quelques fautes du champion de France 2015 ont permis au numéro 6 mondial de s’envoler 18-9. L’issue du match ne faisait plus de doute : victoire chinoise 21-10… C’est cette même analyse dont nous a fait part le Français : « J’ai eu un coup de moins bien après un gros point dans le deuxième set et lui a été très solide du début à la fin. Il ne m’a pas vraiment donné d’opportunité. Et moi avec ce petit manque de relâchement mental, je n’ai pas pu vraiment l’embêter. Du coup, il a mis en place son jeu. C’est un Chinois, quand il est lancé, c’est un rouleau compresseur ! Il a très bien joué aujourd’hui et il mérite amplement sa victoire ». Pas déçu donc de sa performance, le huitième de finaliste se reconcentre déjà sur sa tournée en Asie : « Pour les semaines à venir, je vais faire beaucoup de tournois. Il y aura notamment la Chine et Hong Kong. J’aime bien les salles là-bas. Elles sont plus grandes et sont plus propices à mon jeu. J’arrive mieux à mettre mes adversaires en retard. Ici j’avais l’impression qu’il était toujours en contrôle. »

Shi Yuqi retrouvera, quant à lui, la tête de série numéro 8 Kidambi Srikanth (Inde) qui a remporté son match contre le joueur de Hong-Kong Wong, Wing Ki Vincent (21-19 21-17).

Trouvez les résultats, réactions, photos sur notre site officiel : www.yonexifb.com

aperçu du site