Fédération Française de BaDminton
Haut Niveau L'Equipe de France
Image Equipe

Boutique en ligne

 

Inscription newsletter
22/01/21
David TOUPÉ paré au décollage
En s’associant avec la société Airbus, le para-badiste français - David TOUPÉ – met toutes les chances de son coté en créant son nouveau fauteuil roulant vers l’or olympique ! Immersion.
Avec ce nouveau fauteuil, le pionner du para-badminton français change de sphère. S’il était déjà dans le haut-niveau, ce nouvel outil va lui permettre de tutoyer encore plus les étoiles. « Cela fait deux ans que je travaille avec les équipes d’Airbus. Ma proximité géographique (David s’entraine à Toulouse NDRL) a été un plus. J’ai déposé un dossier de sponsoring à la mission Handicap & Insertion d’Airbus qui a été accepté. Depuis, des ingénieurs bénévoles d’Airbus Humanity Lab travaillent sur ce projet. » explique le multiple Champion de France.

C’est avant tout une aventure humaine. Celle d’une rencontre entre un athlète de haut-niveau qui, depuis son accident de ski en 2003 ne cesse de repousser les limites et une équipe d’ingénieurs motivés comme jamais. « Ce sont environ une quarantaine de personnes qui se sont relayées sur le projet. Certains y ont passé une heure, d’autres une heure par jour. C’est un véritable projet de recherche et développement. Avec cette aventure, ce fauteuil a une valeur inestimable. » renchérit David TOUPÉ qui a vu le bonheur dans les yeux des ingénieurs lors de le remise officielle ! C’était au CREPS de Toulouse, là où s’entraine David quotidiennement, que l’essai a été transformé. Ce fauteuil, fabriqué en aluminium, est entièrement réglable. Le design imaginé par les "airbusiens" a permis de réduire considérablement le poids du fauteuil. Les angles de roues ont aussi été modifiés permettant à David de gagner dans ses mouvements et donc dans ses performances. « Avec ce processus, on peut se comparer à un sport mécanique. On a échangé, ajusté pour arriver à un premier résultat qui est déjà très satisfaisant. On va continuer à travailler. L’objectif à terme, en 2024, est d’arriver à un fauteuil total carbone qui réduira le poids d’encore 2-3 kilos. Il y a un potentiel énorme. »

David a hâte d’étrenner son nouveau fauteuil. Si possible dès les Jeux Paralympiques de Tokyo où le para-badminton fera son entrée.      « C’est un véritable booster pour la discipline ». David peut mesurer le chemin parcouru. Il a été à jamais le premier champion du monde français de badminton en 2013 et il est aussi le premier para-badiste à initier ce travail sur le matériel en France. « En faisant cette démarche, je veux laisser un héritage aux autres. Dans la recherche de haute-performance, on se doit forcément de passer un jour par ce travail de recherche et développement. Nos concurrents dans les autres pays sont plus avancés. En Corée, la densité fait qu’ils peuvent travailler sur ce dossier » raconte David qui se souvient de son premier fauteuil de sport qui avait couté à l’époque 4000 euros.

Avec ce fauteuil, David en est convaincu, il sera plus fort ! « Rien qu’en confiance, je vais y gagner. Dans ma catégorie (WH1 NDRL), j’ai le handicap le plus important. En utilisant la technologie, je vais réduire cet écart. Mon déplacement va être amélioré, facilité. »

Toutes les planètes sont alignées pour que David réalise son plus grand rêve en ramenant une médaille de Tokyo dès cet été sans oublier les Jeux de Paris en 2024 ! Avec son nouveau fauteuil, la fusée TOUPÉ est prête à décoller !

Pour découvrir l'histoire en images, cliquez ICI

aperçu du site