Fédération Française de BaDminton
Haut Niveau L'Equipe de France
Image Equipe

Boutique en ligne

Inscription newsletter
17/08/16
Rio 2016 : L'heure du bilan français
Brice Leverdez et le Directeur Technique National, Philippe LIMOUZIN, nous dressent chacun leur bilan de ces Jeux de Rio 2016.
FFBaD : Quel bilan tires-tu de tes 2èmes JO ?
Brice LEVERDEZ : Je tire un bilan très positif de mon côté car le chemin parcouru depuis 3 ans a été long et compliqué mais je peux être fier de la façon dont j’ai joué ici. J’ai effectué une préparation différente de celle il y a 4 ans et je me suis beaucoup mieux senti sur le terrain. L’expérience de Londres m’a permis d’être plus fort ici. Je n’ai pas réussi a réaliser l’exploit tant attendu mais c’est le sport de haut niveau, c’est cruel.

FFBaD : Si tu devais retenir une seule image, ce serait laquelle ?
Brice LEVERDEZ : L’image que je retiendrai : quand je gagne le point au filet pour avoir point de match contre Raul Must et que je ramasse le volant au niveau des anneaux olympique du court de Badminton. Une sensation de bonheur car j’ai vraiment profité de jouer ici.

FFBaD : Un mot pour les gens qui t’ont soutenu sur place, à distance
Brice LEVERDEZ : Un grand merci pour le soutien des Français en général qu’ils soient badistes ou autres. Les Jeux Olympiques sont un événement extraordinaire et sans tout ce soutien, cela n’aurait pas du tout la même saveur. C’est aussi grâce à cette effervescence que nous pouvons faire beaucoup de sacrifices pour rendre notre sport ou notre pays meilleur.


Le bilan du DTN sur cette olympiade
" Le tournoi n’est pas encore terminé qu’il faut déjà penser à se projeter. Quoi de plus facile en fait, lorsque l’on se sent soutenus par tous les licenciés Français qui furent les premiers supporters de nos joueurs et que je souhaite remercier en tout premier lieu et; que l’on sait que des milliers de jeunes badistes ont rêvé derrière l‘engagement de Brice et de Delphine et que de saines ambitions de haut niveau ont surement germé.

Dans une première analyse, on ne peut que constater que le chemin parcouru par le badminton français est encourageant mais loin d’être achevé. Les meilleurs mondiaux sont sur un nuage qui ne nous est pas encore ouvert. Nous ferons l’analyse précise de ces jeux avec l’équipe des cadres techniques Avec le Directeur de la performance, nous continuerons à travailler sans relache pour que Tokyo soit bien plus que Rio pour le bad Français. 4 ans pour continuer à construire en connaissant l’enthousiasme de nos supporters et de la fédération pour aller encore plus haut, plus loin…

Les asiatiques ont été bousculés, les hiérarchies ont chancelé, mais nulle place à des performances possibles sans un engagement maximal reposant sur des bases à sans cesse conforter.  Participons par notre engagement sans faille, par nos entrainements biquotidiens, par notre détection affinée à contribuer à modifier l’image du badminton Olympique. Nous sommes sur la voie mais ne nous cachons pas le fait que la performance est très dure à réaliser, qu’elle n’est pas prédictive. Le badminton français s’est doté durant l’olympiade passée de tous les outils pour que pendant la prochaine olympiade notre progression s’affirme. Nous avons notre place dans l’olympisme et le paralympisme et toute notre place dans l’équipe de France Olympique
."
aperçu du site