Fédération Française de BaDminton
Haut Niveau L'Equipe de France
Image Equipe


Prévention Violence
 
 
Boutique en ligne

 

20/12/21
Championnats du Monde 2021 : L'Asie sous les médailles d'or
Ce week-end avait lieu la clôture des championnats du Monde 2021 qui se déroulait, depuis le 12 décembre, à Huelva en Espagne. Les finales ont été dominées par les badistes asiatiques qui nous ont offert du beau spectacle !
Double Hommes

Les Championnats du Monde ont marqué la septième rencontre entre la paire KOBAYASHI/HOKI (Japon, n°4) et le duo HE/TAN (Chine, n°24). Malgré la place des japonais dans le classement mondial, ce sont les chinois qui ont le dessus avec 5 victoires pour 1 défaite seulement. Dimanche, les Nippons ont pris une nouvelle revanche en gagnant la finale des Championnats du Monde. 
KOBAYASHI et HOKI prennent rapidement la tête du premier set. Si le duo HE/TAN arrive à se maintenir, leurs adversaires enchainent les points et creusent l'écart, 11/6 à la pause. En revenant, les japonais continuent leur enchainement et ne laissent aucune place au jeu des chinois qui finissent par perdre ce premier set 12/21.
Le second set semble commencer comme le premier avec 3/1 pour le duo KOBAYASHI/HOKI après seulement quelques minutes de jeu mais les chinois ne se laissent pas dominer et remontent rapidement à 3/3. Tout au long de cette seconde partie, les japonais auront plus de mal à prendre le dessus. En effet, HE et TAN semblent avoir repris du poil de la bête. Ils prennent la tête et maintiennent toujours deux points d'écart avec leurs opposants. Cependant, les japonais sont vigilants et précis, ce qui leur permet de reprendre l'ascendant sur le match et de le garder jusqu'à la fin 21/18.
Malgré une belle performance dans le second set, les 24ème mondiaux s'inclinent au bout de 38 minutes de jeu 12/21 18/21.

Le tableau 

Double Dames

C'est également un duel au sommet qui se joue en double dames puisque les têtes de série n°1, CHEN Qing Chen et JIA Yi Fan (Chine, n°3) affrontent les têtes de série n°2, LEE Sohee et SHIN Seungchan (Corée du Sud, n°4). Les deux paires se sont déjà rencontrées six fois dans le passé et les Coréennes n'ont jamais réussi à battre les Chinoises. Le schéma est respecté, cette fois ci encore, puisque CHEN et JIA s'imposent face à LEE et SHIN 21/16 21/17.
Si la paire chinoise prend rapidement le dessus en enchainant les 4 premiers points de la rencontre, les grandes championnes des Yonex IFB 2021 ne se laissent pas submerger et recollent au score en étant plus précises et offensives. L'ensemble du set reste très serré même si CHEN et JIA gardent constamment une légère avance. Les coréennes restent concentré et arrivent à diminuer l'écart à chaque fois. Elles prennent finalement la tête 14/13. Une victoire de courte durée puisque les têtes de série n°1 accèlerent et enchaînent les points gagnants. Le score en fin de première partie est de 21/16.
Tout comme pour le premier set, ce sont les n°3 mondial qui ouvrent le bal mais elles sont rattrapées par leurs adversaires qui maintiennent la pression (7/6). A la pause, Qing Chen et Yi Fan ont une légère avance (11/10) mais les Taiwannaises égalisent dès le retour sur le court 11/11. A l'image de tout ce match, la seconde partie sur set est serré mais se sont finalement les Chinoises qui remporteront le titre de Championnes du Monde.  

Le tableau 

Simple Hommes


C'est la grande surprise de ces finales, LOH Kean Yew (Singapour, n°22), grand gagnant sur AXELSEN au premier tour de la compétition face à KIDAMBI Srikanth (Inde, n°14). C'est la première fois qu'un Indien et un Singapourien arrivent à ce stade de la compétition. 
LOH prend le dessus en marquant le premier point du match mais c'est finalement KIDAMBI qui va réellement prendre la tête du premier set en créant un écart de 6 points (9/3). Le Singapourien tient le cap malgré les smash de KIDAMBI qui le mettent en difficulté. 11/7 à la pause en faveur de l'Indien. Au retour de la pause LOH semble avoir un relent d'énergie. Il enchaine 4 points qui lui permettent d'égaliser 11/11. Il prend ensuite la tête et la gardera jusqu'à la fin du set 21/15. 
Sur la seconde partie de match, KIDAMBI se reconcentre et montre un côté plus incisif. Cependant, quelques erreurs permettent au Singapourien de rester dans le jeu et de coller au score. Ils sont à égalité (9/9), malgré une légère domination du n°14 mondial. 
Après la pause LOH prend la tête du match mais KIDAMBI n'est jamais loin. Il enchaîne trois points d'affilés qui le font passer devant (15/14). Les beaux points continuent de tomber de part et d'autre du terrain pour arriver à 19/21 en faveur du jeune prodige de Singapour. KIDAMBI égalise, 20/20. LOH marquera les deux derniers points et clôture le match 22/20. Il devient le premier singapourien champion du monde de l'histoire. 

Le tableau


Simple Dames

La grande championne des Yonex IFB 2021, Akane YAMAGUSHI (Japon, n°3) ne s'arrête plus et devient championne du monde de sa catégorie en éliminant la tête de série n°1 TAI Tzu Ying (Taipei, n°1).
C'était un match très attendu entre la Taiwannaise, que nous n'avions pas vu sur les courts depuis les Jeux Olympiques de Tokyo, et la Japonaise, qui en est à son huitième titre remporté cette année.
Si YAMAGUSHI ouvre le score, c'est un début de premier set intense qui se joue entre les deux badistes puisqu'elles ne se lâchent pas et placent leurs points l'une après l'autre : 1/1; 2/2; 3/3; 4/4, etc.
TAI finit par prendre la tête (7/4) mais la Japonaise ne lâche rien et remonte au score en marquant quatre points de suite (8/7).
Les rallyes s'enchaînent entre les deux joueuses qui restent au coude à coude jusqu'à la pause. De retour sur le court, YAMAGUSHI marque de beaux points et creuse l'écart avec son adversaire qui est débordée. Akane remporte le premier set 21/14.
Sur le second set, c'est la Taiwannaise qui ouvre le score mais YAMAGUSHI rétablit l'égalité en marquant le second point. Ce début de set ressemble beaucoup au premier puisque les deux joueuses sont au coude à coude. C'est finalement la Japonaise qui prend la tête à la pause avec une légère avance 11/9. Elle continuera à creuser l'écart et laisse son dversaire sans solution (18/10). TAI Tzu Ying ne se laisse pas abattre mais n'arrivera pas à revenir puisque son adversaire s'impose 21/11. La joueuse du pays du soleil levant gagne son 9ème titre de l'année en devenant la championne du monde 2021.

Le tableau

Double Mixte

Pour ces finales, la paire, tête de série n°3, WATANABE/HIGASHINO (Japon, n°4) retrouvait le duo PUAVARANUKROH/TAERATTANACHAI (Thailande, n°1)
Les Thailandais prennent rapidement la main sur le match et profitent des fautes de leurs adversaires pour creuser l'écart. Cependant, les Japonais ne se laissent pas abattre et commencent à attaquer de manière plus agressive ce qui leur permet d'enchaîner 4 points et de réduire l'écart créé par les n°1 mondiaux. Malgré leurs efforts, ça ne suffira pas à reprendre l'ascendant sur le duo PUAVARANUKROH/TAERATTANACHAI qui termine le premier set 21/13. 
La seconde partie de la rencontre reste dans la même mélodie puisque les Nippons ont du mal à prendre la tête. Ils finiront par dépasser leurs adversaires pour la toute première fois du match mais les Thailandais ne leur laissent pas temps de savourer cette avance puisqu'ils reviennent rapidement au score et passent en tête avant la pause 11/10. De retour, plus en forme que jamais, PUAVARANUKROH et TAERATTANACHAI ne laissent aucune chance aux Japonais qui perdent le deuxième set 14/21. 
Les Thailandais deviennent les nouveaux Champions du Monde avec un score final de 21/13 21/14. 

Le tableau

Les podiums sont à retrouver ICI




aperçu du site