Fédération Française de BaDminton
Haut Niveau L'Equipe de France
Image Equipe

Boutique en ligne

Inscription newsletter
(Miniature) Retour sur les Jeux
Hongyan PI - Crédit photo : Badmintonphoto.
16/08/2012
Retour sur les Jeux
Quelques jours après la clôture des Jeux de Londres, Jean-Marc Pocholle, DTN de la FFBaD, nous fait part de ses impressions sur ce cru 2012.
Louis Knusmann -Quel est votre sentiment général sur ces Jeux Olympiques de Londres ?

Jean-Marc Pocholle -Les Jeux restent un événement extraordinaire et exceptionnel à vivre. En termes d'organisation, d'infrastructures, de public et de niveau, c'est une compétition sans commune mesure avec ce que l'on peut vivre ailleurs. Même si sur le papier les Championnats du Monde sont plus relevés et plus denses, le tournoi olympique reste et demeure d’un niveau incomparable au regard des enjeux, de la pression liée à l’événement et de l’environnement. Le titre olympique est le graal pour tout athlète.
Les sites olympiques anglais étaient complètement adaptés au déroulement des épreuves, à l'accueil des sportifs et du public. Le village était compact et très agréable à vivre pour les athlètes. De très nombreux bénévoles étaient présents et mobilisés de façon incroyable. La sécurité présente mais non pesante. Tous les ingrédients étaient réunis pour de magnifiques Jeux Olympiques.

LK -Et concernant le badminton ?

JMP -Les épreuves de badminton se déroulaient à Wembley Arena, au Nord-Ouest de Londres, à l'opposé du parc et du village olympique. La salle était aménagée de façon optimale pour l'épreuve. Les salles d'échauffement se trouvaient dans une annexe du complexe.
Au niveau sportif, c'était la découverte d'une nouvelle formule avec les poules. Un format de compétition non testé à ce niveau auparavant, même lors des derniers Championnats du Monde à Londres en 2011. Certaines poules étaient de façon surprenante composées de seulement deux joueurs en simple hommes. Puis après quelques jours de compétition, nous avons malheureusement découvert les effets pervers de cette formule avec les attitudes anti sportives des paires Chinoises, Coréennes et Indonésiennes en Doubles Dames.

LK -Que pensez-vous justement de ces comportements ?

JMP -Les Chinois ne sont pas là pour faire de la figuration. Ils sont là pour décrocher le maximum de médailles. Les joueuses ont toutefois étaient exclues à juste titre de la compétition. Mais personne n'a remis en cause l'attitude de leur staff... Cela a fait du buzz mais malheureusement pas en faveur du badminton. Le comportement de ces athlètes et de leur encadrement a été inadmissible et contraire aux valeurs du sport et de l'olympisme. Il serait intéressant que la fédération internationale tienne compte de ses dérives pour les événements à venir.

LK -Qu'avez-vous pensé de la performance des Chinois ?

JMP -Le badminton est un sport où au final les Chinois gagnent toujours ! En effet depuis 2008, ils n’ont laissé filer que 3 titres mondiaux ou olympiques sur les quatre années de l’olympiade. Même avec les favorites du Double Dames exclues, une paire chinoise s'est imposée ! Les Européens sont très loin hormis les Danois. Le Danemark donne néanmoins de l'espoir aux Nations européennes. C’est probablement l’exemple à suivre mais cela reste tout de même préoccupant.

LK -Que dire de la finale du Simple Hommes ?

JMP -Cette finale a été tout simplement magnifique entre deux très grands champions (victoire de Lin DAN sur Lee CHONG WEI en 74 minutes : 15/21 21/10 21/19, ndlr).

LK -Que pensez-vous cette fois de la performance des Français : Hongyan PI et Brice LEVERDEZ ?

JMP -Tout d'abord, Hongyan. Cela faisait trois mois qu'elle n'avait pas joué en compétition internationale. Un mois avant le début des jeux, sa participation était encore incertaine. Elle sort des poules. Elle fait son meilleur match en huitièmes. On sentait qu'elle retrouvait son meilleur niveau. Mais ça n'a pas suffit pour passer. Hongyan était prête par rapport au contexte. Elle a tout donné. C'est une grande championne. Il ne faut pas avoir de regret.
(Hongyan PI s'incline en 8ème de finales du Simple Dames face à la Hongkongaise Pui Yin YIP (n°22 mondiale) : 21/13 12/21 16/21, ndlr).

LK -Connaissez-vous ses intentions quant à sa carrière maintenant ?

JMP -Il est probable qu’elle mette un terme à sa carrière internationale. Néanmoins nous en discuterons sérieusement dans quelques semaines. J’ai un rendez-vous avec elle à cet effet mi septembre. On en saura plus à ce moment-là.

LK -Et Brice LEVERDEZ, éliminé dès les poules par le Hongkongais WONG (n°16) ?

JMP -Après sa victoire sur l’Ougandais Edwin EKRING (n°93)… Brice est tombé contre un joueur qui fait une très bonne saison. Il faut rappeler que WONG a notamment battu Lin DAN cette saison (Open de Danemark en octobre 2011, ndlr). Lors de son match, Brice a joué, n'a pas fermé son jeu mais ce n'était pas suffisant. Brice était très bien préparé. A seulement 25 ans, c'est une très bonne expérience pour lui. Il sera probablement encore plus fort lors de la prochaine olympiade.

LK -Qu'envisagez-vous pour la prochaine Olympiade ?

JMP –C’est encore un peu tôt, mais mon projet serait d’obtenir des têtes de série en simples et de qualifier des paires de double aux JO. Cela passerait entre autre par l’accession à des podiums lors des Championnats d’Europe et plus particulièrement en 2016 et, par de vraies performances sur les autres compétitions internationales majeures : Championnats du Monde, Jeux Méditerranéens et SuperSeries. Chez les jeunes il conviendra de confirmer les très bons résultats obtenus durant cette dernière olympiade et de transformer le bronze en argent et en or. L’olympiade 2016 devra être l’olympiade de la performance pour les joueurs des équipes de France.

Pour retrouver le palmarès des épreuves de badminton des Jeux de Londres 2012 : cliquez ici.
aperçu du site