Fédération Française de BaDminton
Comment devenir arbitre ?

Le corps arbitral en France comporte :

1) trois niveaux de "jeunes arbitres" (c.f. Comment devenir jeune arbitre?)

2) six niveaux d'arbitres adultes (dénommés "arbitres"), dans les catégories junior, senior et vétéran :

  • une distiction : arbitre stagiaire;
  • cinq grades : arbitre départemental, arbitre régional, arbitre national accrédité, arbitre national certifié et arbitre international.

La formation commence par un stage de formation d’arbitres. Le passage et les passerelles de jeunes officiels (UNSS) et jeunes arbitres ou arbitres FFBaD fait l’objet d’un document de procédure à part.

Stage de formation d’arbitres :


Le candidat arbitre participe à un stage de formation de deux jours qui comporte une formation théorique et une formation pratique.

À l’issue du stage, un certificat de stage lui est remis sauf si le candidat n’a pas fait preuve d’aptitude à la fonction d’arbitre pendant le stage. Le candidat reçoit également une attestation d’arbitre stagiaire. L’arbitre stagiaire dispose de 2 ans pour passer l’examen d’arbitre départemental.
Les stages d’arbitres sont accessibles aux candidats en situation de handicap.


Pour devenir arbitre départemental :


Dans la mesure du possible et suivant la période de la saison où s’est déroulé le stage et les opportunités de compétitions, l’examen est proposé dans les mois qui suivent le stage (à une ou plusieurs dates si nécessaire) laissant au candidat un peu de temps pour qu’il ait l’occasion d’arbitrer préalablement minimum 10 matchs dont 5 doubles, avant de se présenter à l’examen. L’examen comporte une partie théorique (orale) et une partie pratique qui a lieu lors d’une compétition officielle où le stagiaire doit au moins arbitrer un match de doubles.
Un candidat qui serait recalé à la partie pratique et / ou théorique a le droit de se présenter à nouveau à un examen ultérieur.


Pour devenir arbitre régional :


L’arbitre départemental doit cumuler 10 matchs minimum et 1 an de grade avant de se présenter à un examen d’arbitre régional.
L’examen comporte une partie théorique (orale) et une partie pratique qui a lieu lors d’une compétition officielle.
Un candidat qui serait recalé à la partie pratique et / ou théorique a le droit de se présenter à nouveau à un examen ultérieur.


Pour devenir arbitre national accrédité :


L’arbitre régional doit réaliser annuellement 15 arbitrage minimum. De plus pour se présenter à l’examen, il faut avoir accumulé une solide expérience de l’arbitrage, autant que possible à tous les niveaux (arbitrage de finales, arbitrage de compétitions Elite, A et B, arbitrage de Doubles, …).
C’est le responsable formateur régional qui apprécie si l’expérience de l’arbitre est suffisante pour l’autoriser à se présenter à l’examen d’arbitre national accrédité. L’arbitre présente un dossier de candidature à la C.N.A. comportant sa feuille d’activité et l’avis du parrain du candidat et du formateur régional.
Si la candidature de l’arbitre est acceptée, l’arbitre participe à l’examen national sur deux ou trois jours, lors d’une compétition officielle de niveau Elite, A et B (généralement les championnats de France jeunes). À l’issue du stage, si son niveau est jugé suffisant, le grade d’arbitre national accrédité lui est attribué.
Un candidat à qui le grade d’arbitre national accrédité n’est pas accordé, peut se présenter 1 seule fois à un stage ultérieur.

Pour devenir arbitre national certifié et international :


Conditions d’accès : arbitre national accrédité expérimenté depuis 2 ans minimum, maîtrise de l’anglais, avec une expérience limitée sur les tournois à l’étranger.

Modalités d’examen : Lors des Championnats de France (aurement dénommé National) ou de la phase finale Top 12.

Périodicité : ponctuel.

La C.N.A. établit chaque année la liste des arbitres nationaux certifiés et internationaux.
Les arbitres nationaux et internationaux doivent arbitrer un minimum de 20 matchs par an et par saison.

Activité et formation continues :


Les arbitres possèdent une feuille d’activité annuelle sur laquelle ils inscrivent les compétitions et les types de matchs qu’ils arbitrent. Chaque grade est conditionné à un quota minimum d’arbitrage annuel
Le responsable régional établit chaque année la liste des arbitres en activité dans sa région au vu des feuilles d’activité qu’il reçoit.
Les grades d’arbitres ne sont pas acquis « à vie ». Un grade peut se perdre si l’arbitre ne répond plus aux critères retenus et à fortiori si l’arbitre n’a plus d’activité. Un arbitre qui serait sans activité pendant deux années consécutive, sera rétrogradé ou placé en qualité d’arbitre inactif avec suppression de l'intégralité de ses grades, s'il ne souhaite plus officier. Un arbitre départemental peut retrouver son grade après une évaluation et / ou devra participer à nouveau à un stage le cas échéant. Des journées de mise à niveau peuvent être organisées par les C.R.A. ou la C.N.A. pour les différents grades.


Les responsables des formations :


La liste des intervenants (arbitres habilités pour la formation) est établie chaque année par la C.N.A..
Le stage national d’arbitres est encadré par des conseillers-évaluateurs en arbitrage national (CEAN). Les stages de formation initiale d’arbitres sont encadrés par des intervenants (responsables du stage) et de 1 encadrant pour 5 candidats (arbitres au moins du niveau régional).
L’attribution du grade d’arbitre départemental est réalisé par le collège des conseillers-évaluateurs d’arbitrage régionaux (CEAR). L’examen pour l’attribution du grade régional doit comporter un arbitre habilité du niveau national parmi le collège des CEAR.


Âge des arbitres :


L’âge minimum requis pour participer à un stage de formation initiale d’arbitrage est de 15 ans. L’obtention du grade départemental s’obtiendra à partir de 16 ans.
aperçu du site