Fédération Française de BaDminton
Boutique en ligne

Téléthon 2017
 
Inscription newsletter

Présentation

La pratique d’une activité physique régulière participe au bon développement de la croissance chez les jeunes. Mais, ce n’est pas tout.

  • Le badminton réduit le stress et l’anxiété, améliore le sommeil et donc, les performances scolaires.
  • Le badminton lutte contre la prise de poids, particulièrement importante à l’adolescence, et réduit les risques de : maladies cardiovasculaires, diabète ou hypertension du futur adulte. En pratiquant du badminton régulièrement.
  • Le badminton favorise la souplesse, la santé osseuse et améliore également la force musculaire et la capacité cardiorespiratoires. Un véritable cocktail bien-être !

Pour autant il ne faut pas négliger quelques principes tels que l'échauffement, les étirements… De même, en cas de pratique intensive, certaines pathologies (Osgood, Sever) peuvent apparaître et peuvent être prévenus.

Ces fondamentaux de prévention sont l'objet de cette rubrique et sont abordés dans les pages dédiées, sommaire de gauche.


 

En 40 ans les enfants ont perdu 25% de leur capacité physique


Le manque d'activité physique et la sédentarité précoce des enfants a un effet négatif sur leur santé. Selon une récente étude australienne, les jeunes de 9 à 16 ans auraient perdu 25% de leurs capacités cardio-vasculaires. Dans un communiqué publié en février, la Fédération française de cardiologie s'était inquiété des résultats de cette étude. "Concrètement, ils courent moins vite et moins longtemps : en 1971, un enfant courait 800 mètres en 3 min. En 2013, pour cette même distance, il lui en faut 4. Il est temps de recommencer à bouger !" a ainsi commenté le Professeur François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes.



aperçu du site