Le Bad pour les Jeunes
Fédération Française de BaDminton
Badminton pour tous Le Bad pour les Jeunes

A) Des besoins partagés avec d’autres partenaires publics et privés :


Les collectivités territoriales, dans le cadre de leur clause générale de compétence, notamment le conseil général, l’intercommunalité et la commune sont très sensibles aux politiques publiques éducatives et sociales d’accueil des jeunes dans les clubs sportifs. Ils participent également à l’appui du déploiement territorial du Parcours de l’Excellence Sportif sur leur territoire notamment avec le soutien des conseils régionaux.

L’Etat, le ministère chargé des sports notamment via l’action du Centre National du Développement du Sport CNDS, a pour objectif de corriger les inégalités d’accès aux pratiques sportives pour tous les publics notamment pour les jeunes. Le ministère a également pour objectif le rayonnement international de la France par le soutien du Parcours de l’Excellence Sportif permettant la détection, la sélection, la formation des collectifs France vers la performance dans les catégories jeunes puis seniors.

C’est aussi du côté du ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, la place qu’occupe le badminton dans la programmation de l’Education Physique et Sportive aux différents niveaux de classes et par un dynamisme important dans le cadre de l’offre des fédérations scolaires USEP, UGSEL, UNSS et universitaires FFSU qui doit faciliter les passerelles vers nos clubs.
 

B) Contexte le projet fédéral « badminton 3.0 objectif club » (extrait):


La FFBaD s’est dotée dès 2001 d’un projet associatif fédéral. Après une révision en 2008, la nouvelle équipe élue en 2013 a exprimé la volonté de proposer un nouveau projet, prenant en compte l’évolution du Badminton en France, le contexte mouvant dans lequel il évolue, ainsi que l’adoption de nouveaux objectifs. Le projet a pour finalités de conforter le Badminton comme un sport majeur en France et la France comme une nation majeure du badminton international.

Pour cela, il s’attache à proposer une cohérence d’actions, à mobiliser les énergies, à fournir une aide concrète aux acteurs, à éclairer les choix, à clarifier et à mettre en cohésion les missions, et enfin à promouvoir le Badminton français et la FFBaD.

Le projet, dénommé « Badminton 3.0, objectif club », est ainsi orienté vers une vision ambitieuse du Badminton en 2020, qui s’appuie sur l’émergence du club comme moteur de la vie fédérale tant sur le nombre que sur l’excellence des licenciés.
 

5.1 Réussir la performance sportive


La FFBaD consacrera les moyens nécessaires à satisfaire cet objectif,…

À cet enjeu essentiel s’ajoute le nécessaire renouvellement de l’élite. La recherche d’une formation efficace pour la relève, depuis le tout jeune âge jusqu’à l’accès au haut niveau, est une priorité. La FFBaD entend continuer à développer un parcours d’accès à l’excellence sportive en donnant toute leur place aux ligues, aux comités et aux clubs :
  • achever la mise en place d’un dispositif pyramidal d’accès au haut niveau, en précisant les missions et en y affectant les ressources adéquates ;
  • rendre plus pertinents et plus efficaces les dispositifs d’accès vers le haut niveau (dispositif jeunes dans toutes ses composantes, y compris les processus de détection et de sélection).

Enfin, l’accompagnement des athlètes tout au long de leur parcours, sur le plan sportif, mais aussi en termes sanitaire, scolaire ou professionnel et plus généralement social, est un complément indispensable aux démarches purement sportives.
 
Ces objectifs de performance au plus haut niveau s’appuient sur un édifice sportif qui doit aussi répondre à des missions plus générales :
  • mise en valeur de la victoire ;
  • construction d’une offre en compétitions apte à satisfaire les objectifs du haut niveau, mais aussi les attentes de tous les pratiquants, afin d’attirer un maximum de licenciés à des pratiques compétitives adaptées (notamment chez les jeunes et en particulier chez les filles) et d’élever le niveau de jeu général ;
  • maintien et amélioration de l’épine dorsale que constituent les tournois et les compétitions fédérales ;
  • maintien de la vitalité de l’arbitrage tout en augmentant notablement le nombre d’officiels et en promouvant cet engagement dès le plus jeune âge ;
  • programmes d’éducation au respect de l’éthique sportive ;
  • maintien du caractère convivial des compétitions, fondateur du Badminton


5.2 Devenir un sport majeur


Le Badminton présente le plus fort taux de croissance de tous les sports français. Néanmoins, le potentiel de développement est encore très large. Un objectif important, difficile à atteindre mais pas du tout irréaliste, est de poursuivre cette progression jusqu’à faire du Badminton l’une des disciplines majeures du pays.
L’importante pratique du Badminton hors cadre fédéral (scolaires, entreprises, fédérations affinitaires, non licenciés) sera mise à profit pour alimenter les clubs, dans une approche de partenariat avec les acteurs concernés par ces pratiques et à l’aide d’outils et argumentaires adaptés. Les publics actuellement moins concernés par la pratique (quartiers défavorisés, très jeunes, vétérans…) se verront sollicités de façon analogue à l’aide de programmes bâtis sur les expériences réussies.
L’ambition globale est de faire progresser le nombre de pratiquants de tous âges, hommes et femmes, dans toutes les classes de la société, tout en assurant à ces licenciés le confort et le plaisir de projets de clubs diversifiés mais partagés.
 

5.3 Intégrer le développement durable aux actions fédérales


La FFBaD entend poursuivre et accroître ses efforts vers un développement durable, dans les différentes dimensions de celui-ci :
  • actions de sensibilisation, d’éducation et de formation, déclinées vers les territoires et les clubs
aperçu du site