Fédération Française de BaDminton
Accueil
Image Equipe

Boutique en ligne

 

Inscription newsletter
19/02/2021
EMTC 21 : Finale, les voilà !
Les Bleus sont en finale des Championnats d’Europe par équipe mixte qui se jouent depuis mardi à Vantaa en Finlande. Les Français ont battu en demi-finale les Russes 3/2 et attendent leur adversaire – le Danemark ou l’Allemagne - en finale demain à 14h00. Le mixte DELRUE/GICQUEL a apporté le dernier point au bout du suspense. Résumé !
La revanche ! Deux jours seulement après leur match de poule, la France retrouve la Russie. Pour cette demi-finale, les coachs français ont remis en selle leurs deux simples titulaires : Xuefei QI et Toma Junior POPOV. Pour les doubles, ils ont fait confiance aux trois paires gagnantes de la veille. Seulement un changement côté russe : le double dames avec une paire inédite.

Impériale jusque-là, Xuefei QI (n°39) a baissé pavillon face à Evgeniya KOSETSKAYA (n°21) 19/21 14/21. Si leur premier affrontement avait tourné en faveur de la Française, la Russe a cette fois changé de tactique en proposant un véritable combat auquel Xuefei n’a pas su répondre. France : 0 / Russie : 1.

De retour sur le court après avoir laissé la place à son frère hier, Toma Junior POPOV (n°49) est remonté à bloc. Déjà battu par le Russe MALKOV (n°77) lors du match de poule sans avoir l’impression d’avoir joué son jeu, le Fosséen a dû s’employer mais n’a pas laissé passer sa chance une 2ème fois. Il s’impose en trois sets 14/21 21/17 21/15. Avec ce point, la France recolle au score : 1 partout.

La paire Léa PALERMO/Anne TRAN reste invaincue et permet à la France de prendre les commandes. Les Françaises se sont battues comme des lionnes en créant le jeu face au duo Alina DAVLETOVA/ Evgeniya KOSETSKAYA. Malgré deux volants de matchs manqués, elles ne se sont pas démobilisées et sont reparties au combat pour l’emporter 21/18 23/25 21/11. France : 2 / Russie : 1.

Avec ce point, ce sont les Russes qui sont dos au mur et s’en remettent à leur double hommes Vladimir IVANOV/Ivan SOZONOV (n°16). Lors du match de poule, les Français Ronan LABAR/Julien MAIO avaient joué crânement leur chance pour céder finalement en 3 sets. Là encore, ils n’ont rien lâché mais l’expérience a fait la différence pour le clan soviétique 21/13 21/10. France : 2 / Russie :2.

Tout va donc se jouer sur le mixte en or ! Delphine DELRUE et Thom DELRUE sont la vitrine du badminton français en ce moment. Face à eux, la paire DAVLETOVA/ALIMOV (n°21) qui reste sur une victoire accrochée. En parfait leaders, les récents demi-finalistes des finales du circuit mondial finissent par plier le match après s’être faits peur dans le premier set 18/21 21/15 21/9. Les Français exultent, ils sont en finale des Championnats d’Europe par équipe mixte.

La finale se jouera demain à 14h00 contre le Danemark, triple tenant du titre.


Pour consulter les détails des rencontres -->
Pour consulter le planning de demain -->

Les déclarations d'après-match :

Toma Junior POPOV : « Ce n’était pas facile de revenir sur le terrain face à MALKOV car il avait gagné mercredi. Je voulais prendre ma revanche, prouver que j’avais ma place ici, que je faisais partie du top 50 et montrer qu’on pouvait gagner face à la Russie. Aujourd’hui j’ai joué plus patiemment, en aérant mon jeu et en cassant plus le rythme. J’ai également plus écarté le jeu, avec plus de précision et j’ai essayé de faire durer les échanges pour jouer sur l’endurance. Ça a payé car à la fin il a fait beaucoup d’erreurs. »

Anne TRAN : « Je suis vraiment contente de nous car c’était très dur de se remobiliser après avoir perdu le deuxième set mais on a gardé nos intentions de jeu, on les a même renforcées. On a été plus agressives et ça a fait la différence dans le troisième. Avec Léa ça fait 6 ans qu’on n’a pas joué ensemble, c’est un vrai plaisir de rejouer avec elle, on est gonflées à bloc ensemble, c’est un vrai état d’esprit. »

Thom GICQUEL : « On a été beaucoup plus entreprenants que sur le match de poule mercredi. Je me suis dit qu’il fallait qu’on avance dans le court pour avoir l’attaque. On a montré qu’on était là. Même avec la perte du premier set, on avait l’avantage dans les points. »
aperçu du site