Fédération Française de BaDminton
Accueil
Image Equipe


Prévention Violence
 
 
Boutique en ligne

 

14/04/2021
Course à la qualif’ olympique et paralympique : mode d’emploi
La crise sanitaire a totalement rebattu les cartes. A 100 jours du début des Jeux Olympiques, piqûre de rappel pour savoir où en sont nos athlètes pour rallier Tokyo en juillet ou en septembre prochain.
Jeux Olympiques

La BWF, compte tenu de la situation sanitaire mondiale, a pris la décision de repousser la fin de la course à la qualification olympique au 15 juin prochain. Il reste donc encore 7 tournois rapportant de précieux points pour faire partie des 38 joueurs de simple qualifiés ou des 16 paires pour les doubles. Seules 4 compétitions concerneront encore les Français, en prenant en considération les conditions de déplacement liées à la pandémie : évidemment les Championnats d’Europe (27 avril au 02 mai), l’Open d’Inde (11 au 16 mai), l’Open de Malaisie (25 au 30 mai) et l’Open de Singapour (1 au 6 juin).

Si la qualification du mixte – Delphine DELRUE/Thom GICQUEL- est de plus en plus concrète grâce notamment à leur victoire au Swiss Open (Super 300) en mars dernier. Le mot course prend tout son sens en simple hommes. Brice LEVERDEZ, qui vise un troisième tournoi olympique de suite, est pour l’instant le mieux parti. Mais Toma Junior POPOV, fort de sa victoire à l’Orléans Masters (Super 100), se rapproche de plus en plus. Pour le moment, le Fosséen accuse 5594 points de retard. Les Championnats d’Europe disputés à Kiev à la fin du mois donneront une véritable indication. Thomas ROUXEL est le troisième français dans cette course. En simple dames, Xuefei QI a une longueur d’avance sur Marie BATOMENE pour être la tricolore dans cette catégorie à Tokyo. En double dames, les espoirs pour Anne TRAN et Emilie LEFEL s’éloignent de plus en plus. Seul un très bon résultat aux Europe pourrait les maintenir dans la course. En double hommes, après la blessure de Julien MAIO, la place de première paire française revient aux POPOV – Christo et Toma Junior-. Les chances d’être à Tokyo sont infimes mais la fratrie va jouer le coup à fond.

Pour rappel, la BWF a fixé des quotas de qualification par Comité Olympique National, en fonction du classement mondial :

- En simple – 38 qualifiés :
  • Si classé (e) entre 1 et 16 : 2 athlètes qualifiés par pays
  • Si classé (e) dans les 38 : 1 athlète qualifié par pays





- En double - 16 paires qualifiées :
  • Si classée entre 1 et 8 : 4 athlètes qualifiés (2 paires) par pays
  • Si classée dans les 16 paires : 2 athlètes qualifiés (1 paire) par pays





Pour consulter le classement olympique, cliquez ICI.


Jeux Paralympiques

La plupart des tournois rapportant des points ont été joués avant la pandémie mondiale avec en point d’orgue les mondiaux en août 2019 à Bâle. Les para-badistes ont pu enfin rejouer après un an sans compétition officielle avec l’Open de Dubaï à la fin du mois de mars, bien que ce rendez-vous ne comptait pas dans la course à la qualification paralympique. Seul l’Open d’Espagne, mi-mai, apportera son lot de points.

Représenté pour la première fois aux Jeux Paralympiques, le para-badminton accueillera 90 athlètes pour 14 catégories médaillables.

En para-badminton, la qualification se faisant par le double, Lucas MAZUR et Faustine NOEL (SL3/SU5) sont assurés d’être du voyage à Tokyo. Ils sont donc aussi qualifiés respectivement pour leurs tableaux de simple. Pour le duo David TOUPE/Thomas JAKOBS (WH1/WH2), là aussi leur classement mondial et les résultats encourageants lors des tournois post Covid-19, leur assure quasiment un ticket pour le Japon. Lenaïg MORIN, qui a eu la bonne nouvelle de voir sa classification confirmée lors du tournoi de Dubaï, devrait elle aussi participer à la fête japonaise en double avec Faustine qui serait alors engagée sur 3 tableaux !
Tout reste par contre à faire pour les simples. Meril LOQUETTE (SU5) et Mathieu THOMAS (SL3) joueront leur qualification respective lors du dernier tournoi qualificatif organisé en Espagne du 11 au 16 mai. En ballotage, les deux Français devront obligatoirement performer pour voir le pays du soleil levant.

- En simple – quota des catégories où des Français sont qualifiables :
  • SH WH1 : 8 athlètes qualifiés
  • SH WH2 : 8 athlètes qualifiés
  • SH SU5 : 6 athlètes qualifiés
  • SH SL4 : 6 athlètes qualifiés
  • SH SL3 : 6 athlètes qualifiés
  • SD SL4 : 6 athlètes qualifiés








- En double - quota des catégories où des Français sont qualifiables :
  • DH WH1/WH2 : 6 paires qualifiées
  • DD SL4 : 6 paires qualifiées
  • DX SL3/SU5 : 6 paires qualifiées
aperçu du site