Fédération Française de BaDminton
Accueil
Image Equipe

Boutique en ligne

 

Inscription newsletter
Emilie Lefel : "J’ai reçu beaucoup de messages de soutien et j’ai été très touchée"
Près de 3 semaines après sa rupture du tendon d’Achille qui lui a fait perdre tout espoir de qualification olympique cet été à Tokyo, Emilie Lefel se confie sur sa forme et sur son futur.
Deux semaine après ton opération, comment te sens-tu ?
Ça va plutôt bien, l’opération s’est très bien passée. J’avais une pathologie depuis plusieurs années à cet endroit qui me posait problème. Le chirurgien l’a corrigée et a réparé le tendon. J’ai eu quelques douleurs pendant 2-3 jours, aujourd’hui je ne sens strictement rien. Je n’ai maintenant pas le droit de poser le pied pendant 6 semaines, donc je m’occupe ! Ma rééducation ne pourra débuter que 3 mois environ après avoir enlevé le plâtre. L’idée est de revenir sur les terrains entre avril et juin.

Quel va être ton programme pour les prochaines semaines ?
En ce moment, je suis sur Arras. Je profite de ma famille et de mes amis. Je me repose aussi beaucoup pour récupérer le plus rapidement possible. J’essaye de trouver des activités pour m’occuper la journée, heureusement on se rapproche de Noël !

Ta blessure tombe au plus mauvais moment pour la qualification olympique. Comment va le moral ?
C’est forcément un moment particulièrement difficile. Je savais que ça pouvait arriver, vu que c’était une pathologie que j’avais et qui était difficile à gérer. On avait mis beaucoup de choses en place (kiné, récupération, entrainement…) pour que ça n’arrive pas. C’est arrivé et je suis vraiment déçue. Mais je ne peux pas avoir de regret parce qu’on a fait tout ce qu’on a pu pour l’éviter.

Je pense aussi à Anne (Tran). Même si je suis physiquement blessée, moralement c’est difficile pour toutes les deux. Aujourd’hui, je me dis qu’elle a le mixte pour penser à autre chose. Mais c’est forcément compliqué, c’est un projet qui s’écroule.

Une fois ton tendon d'Achille remis, comment voit-tu la suite de ta carrière ? Quels seront tes prochains objectifs ?
Cela dépendra bien entendu de l’état de récupération de mon tendon. Mais aujourd’hui je ne ferme pas la porte au haut niveau. Je peux très bien envisager de former un jeune l’an prochain et je pourrais continuer avec mon club. La porte reste ouverte mais je vais prendre le temps de bien récupérer avant.

Tu as reçu de nombreux messages de soutien juste après ta blessure. Ont-ils été importants ? Un message à leur faire passer ?
Oui, c’est vrai, j’ai reçu beaucoup de messages de soutien. Je ne m’attendais pas à en recevoir autant et j’ai vraiment été touchée. Je me suis rendue compte que la communauté badminton reste très solidaire, j’aimerais vraiment les remercier. Ce sont des soutiens qui m’ont fait beaucoup de bien. On voit alors qu’on est suivi, qu’il y a du monde derrière nous et qu’on n’est pas tout seul.

Les championnats d’Europe se dérouleront en France en février prochain. Ils se dérouleront chez toi, à Liévin. Quel sera ton rôle sur cette compétition ?
C’est aussi une de mes déceptions. J’espérais y participer et faire ma dernière compétition par équipe en France et chez moi. Ce ne sera pas le cas. Mais je serai dans les tribunes pour encourager les filles et les garçons. Je pense sincèrement que les deux équipes ont la possibilité d’aller chercher une médaille à la maison. C’est donc hyper important d’y aller et d’aller faire du bruit pour les supporter dans les moments importants et leur permettre de se transcender.
[Pour prendre vos places pour encourager les bleus, c'est ici : www.badminton2020.com]


Bon rétablissement à Emilie !
aperçu du site