Fédération Française de BaDminton
Accueil
Image Equipe

Boutique en ligne

Inscription newsletter
24/10/18
Yonex IFB : Plus de français en lice, mais des matchs encourageants
Le public français présent à Coubertin espérait l’exploit aujourd’hui dans les tableaux de Simple Hommes et de Double Dames. La foule n’a pas hésité à acclamer ses champions Brice Leverdez et la paire Anne Tran/Emilie Lefel. Mais cela n’a pas suffi pour les propulser au tour suivant.
Leverdez : l’exploit n’a pas eu lieu

Chen Long a déjà fait partie des victimes du Giantkiller français. Pour son premier match dans cette compétition, le n°1 français devait battre ni plus ni moins que le champion olympique et réitérer un exploit difficile certes, mais pas impossible.
Malheureusement c’était une journée sans pour Brice Leverdez qui n’a pu que subir le jeu agressif de son adversaire chinois dans le premier set et perdre sur le score sévère de 21-11.
Le public de Coubertin était tout acquis à la cause du Cristolien et n’a jamais cessé de donner de la voix pour l’encourager. Mais le champion français n’a pas su trouver la faille. Jamais très loin du score, mais en même temps jamais proche non plus, il doit nettement s’incliner sur le score de 21-11 / 21-13.
Lucide sur son niveau de jeu, le n°1 français a tout de même tiré du positif de cette défaite : « J’ai manqué de solidité. Mais j’ai tout de même mieux joué que ces dernières semaines donc je suis content de mon match malgré tout. » Très fair-play, le Français a reconnu la supériorité de son adversaire : « Il a été extrêmement solide ! Il a bien joué tactiquement. Il m’a empêché de rentrer dans mon rythme donc c’était difficile d’imposer mon jeu. Il a vraiment bien joué donc bravo à lui ! »


Double Dames : beau match des tricolores malgré la défaite

La rencontre contre les numéros 5 mondiales Mayu Matsumoto et Wakana Nagahara, s’annonçait compliquée. Le public le savait. Dès les 2ème et 3ème points, la foule a donné de la voix pour soutenir les tentatives de ses favorites. Le public avait clairement envie de s’enflammer pour les numéros un françaises Anne Tran et Emilie Lefel !

En début de set, les françaises sont offensives et essaient de prendre à la gorge les n°5 mondiales. Mais celles-ci gardent le contrôle du match : 11 – 7 à la pause ! La paire française rencontre des difficultés pour transpercer la solidité de la défense de M.Matusmoto et W.Nagahara. L’écart se creuse petit à petit car l’adversaire est très solide et s’emploie pour empêcher coûte que coûte les françaises de marquer. Le score est sévère pour les chouchoutes de Coubertin : 21 -11.

Dans le second set, un magnifique amorti en guise de premier point soulève à nouveau l’enthousiasme d’un public qui supporte ses représentantes bruyamment ! Anne Tran et Emilie Lefel mènent 3-1. Elles ont besoin du soutien du public pour enflammer le match, le stade et déstabiliser leurs adversaires. Elles réussissent à mener d’un à deux points en début de second set (5-3) puis 9-8 !

Les françaises montrent un visage offensif et parviennent à mettre en difficulté la paire japonaise qui conserve la maîtrise de son sujet en contrôlant l’agressivité adverse (11-9 à la pause). Les japonaises font jouer la paire française qui commet ensuite de petites erreurs d’appréciations ou au moment de conclure des points qui leur semblent pourtant favorables.

L’écart se creuse (17-9) en faveur de la paire japonaise, mais la combativité d’Emilie Lefel et Anne Tran ne baisse jamais d’intensité comme le prouve le point de 17-9 à 17-10 ! Au-delà du score, quel combat ! Les japonaises ont eu besoin de toute leur solidité défensive pour résister aux assauts incessants des numéros un françaises ! Jusqu’au bout elles auront lutté comme l’illustre le point de match (21 – 11 / 21 -11 en faveur de M.Matsumoto et W.Nagahara) !

La déception était forte, mais Anne Tran confirme les impressions extérieures : « nous n’avons pas mal joué, et avons réussi à pousser nos adversaires dans leurs retranchements. La déception est forte car le score ne reflète pas ce qui s’est passé sur le terrain. » Emilie Lefel, pour sa part, était très déçue mais souhaitait aller de l’avant « en se projetant vers les échéances de long terme qui nous attendent dans les saisons à venir » ! Et au regard du contenu du match qu’elles ont livré, elles peuvent être à la fois fières d’elles-mêmes et optimistes pour la suite.

Retrouvez le détail des matchs pour la journée de demain >>
aperçu du site