Fédération Française de BaDminton
Accueil
Image Equipe

Boutique en ligne

Inscription newsletter
31/03/18
Orleans Masters - demies : Léa Palermo et Delphine Delrue au bout de l’effort.
Duel de partenaires d’entrainement en demi-finale du double dames puisque deux paires françaises s’affrontaient aujourd’hui pour une place en finale : Delphine Delrue et Léa Palermo, déjà finalistes ces deux dernières années, et Anne Tran et Emilie Lefel.
Les deux paires se connaissant par cœur, la victoire allait probablement de jouer sur la plus grande force mentale. A ce jeu, c’est Delphine et Léa qui ont été plus fortes, en allant parfois puiser dans leurs réserves. Elles se sont imposées en trois sets 21/17 14/21 21/10.

Dans un premier set fluctuant, où tantôt une paire, tantôt l’autre prenait les devants, c’est Delphine et Léa qui ont su faire la différence en fin de set pour prendre l’avantage et mener 1 set à 0.

Le deuxième set est alors plus difficile, particulièrement pour Léa qui s’est alors plaint de difficultés à respirer, ce qui permet à Emilie et Anne d’égaliser alors à un set partout (21/14). Le reste du match sera un combat pour tenter d’aller au bout, comme Léa l’affirmera plus tard : « C’était une bataille contre moi-même, je suis super fière d’avoir fini le match et avec la manière. Le match s’est vraiment joué dans la tête ». La possibilité de jouer une troisième finale de suite à domicile ne se refusait pas et Delphine et Léa valident finalement leur ticket en 71 minutes après un troisième set décisif 21/10.

Demain, la tâche ne sera pas de tout repos puisqu’elles affronteront les têtes de série 1, les sœurs Stoeva, qui bénéficieront d’une fraicheur supérieure, ayant gagné aujourd’hui par forfait des Néerlandaises Piek/Seinen.



Malgré l’heure tardive, le public est resté nombreux encourager Lucas Claerbout (65e mondial), qui faisait face à la tête de série 3 Rasmus Gemke (38e mondial). Bien rentré dans son match, le Français est en tête à la pause (11/8) et accentue son avance (14/9). Le Danois tente alors une remontée (16/15) mais c’est bien Lucas qui empoche le premier set 21/15. Le second set repart sur les mêmes bases, mais le 38ème mondial prend l’avantage pour la première fois de la rencontre juste avant la pause (11/9). Le Danois est alors plus agressif, prend en main les échanges et malgré un sursaut de Lucas, il égalise 1 set partout (21/17). La fin de match est alors irrespirable, aucun ne réussissant à se détacher au score. Devant la longueur du match, le combat devient mental et à ce jeu, c’est le Danois qui aura été le plus fort ce soir. Il s’impose au bout du suspense 22/20. Si Lucas Claerbout peut nourrir des regrets, les deux joueurs ont livré un incroyable spectacle ce soir.
"C'est dur de perdre comme ça. L'ambiance était incroyable, c'est vraiment grace au public que j'ai tenu aussi tard. A la fin du match, j'avais des crampes, c'est devenu un combat metal. C'est lui qui a été meilleur. Dans l'ensemble, le tournoi a été encourageant, ça donne de la confiance pour les championnats d'Europe"


Côté international, le Hollandais Mark Caljouw continue sa belle aventure orléanaise en éliminant sur son chemin la tête de série 1 et tombeur de Lucas Corvée, Sameer Verma. Chez les filles, la finale opposera la Danoise Mia Blichfeldt, très en forme en ce moment, à la Japonaise Shiori Saito, qui a éliminé la Chinoise QI Xuefei. En mixte, les Allemands Peter Kaesbauer et Olga Konon, tombeurs d’Audrey Fontaine et Ronan Labar, ont de nouveau créé la surprise et se sont également qualifiés pour la finale. Ils seront opposés aux Danois Niclas Nohr/Sara Thygesen.

Retrouvez tous les résultats >>
 
aperçu du site