Fédération Française de BaDminton
Accueil
Image Equipe

Boutique en ligne

Inscription newsletter
03/11/19
Championnats d'Europe Parabad 2018 : la ruée vers l'or
Le clan bleu à le sourire, les Français seront présents demain dans 9 finales sur les 21 possibles. Autant de titres que d’histoires à raconter ! Allez les bleus !
Comme en 2016, Lucas Mazur jouera pour le triplé demain. En simple, en double et en mixte ! Dans son tableau de prédilection, le tout nouveau pensionnaire de l’Insep n’a encore jamais été inquiété. Aujourd’hui face à l’Allemand Haller, il a déroulé s’imposant 21/11 21/5. Demain, pas de relâchement pour le Champion du Monde face au Suèdois Nilsson. En double, Lucas et Meryl Loquette n'ont pas été inquiétés par les Russes Dontsov/Kulikov (Russe) 21/11 21/13. En mixte avec Faustine Noel (SL3/SU5), les Français ont maitrisé leur sujet s’imposant facilement. La finale face aux Allemands Adam/Seibert ne sera pas à prendre à la légère. « C’est ma dernière compétition en double hommes donc j’espère terminer sur une victoire avec Meryl. J’espère vraiment réaliser le triplé » explique Lucas Mazur qui dès la fin des matchs prenait déjà ses repères dans la salle pour les finales.

Autre leader de cette équipe de France, David Toupé (WH1) qui garde le cap avec deux finales à la clé. En simple, il s’est imposé avec autorité face à l’Allemand Young-chi Mi 21/7 21/8. Sans l’ombre d’un doute, il arrive galvanisé par le fait de jouer à domicile. En 2016, il s’était paré trois fois d’argent. L’occasion de tutoyer de nouveau les sommets. Pour cela, il faudra battre son principal adversaire l’Allemand Thomas Wandschneider . Ironie de l’histoire, c'est avec lui qu'il a été sacré Champion du Monde en 2013. Il le retrouvera aussi en double hommes où là encore il ira chercher l’or avec son partenaire israelien Amir Levi.

Faustine Noel fera aussi bien qu’en 2016 où elle était revenue des Pays Bas avec l’or en mixte et l’argent en simple. Avec Lucas, tout a fonctionné, avec une nouvelle victoire qui les propulse en finale. En simple, dans une poule à 5, Faustine est invaincue ne laissant qu’un set sur les 3 premières rencontres. Prochaine étape pour la Bretonne, battre la Norvégienne Sagoy qui elle aussi est invaincue sans avoir cédé le moindre set !

Mathieu Thomas (SL4) a vite oublié sa désillusion du simple où il termine en bronze après sa défaite face au favori Bethell (Anglais) 7/11 11/21. Il se console avec le double hommes associé à Guillaume Gailly (SL3-SL4). Habitués des matchs à rallonge, les Français ont encore dû avoir recours à un troisième set face aux Anglais Bethell/Griffin 21/18 22/ 24 21/16. L’analyse de Mathieu Thomas « Il fallait se remettre du simple. Mes deux matchs ont été rapprochés, donc ça n’a pas été facile. On a joué sérieux dès le début. Le premier set était parfait. On a fait des erreurs tactiques dans la fin de match qui nous coute un set. Il a fallu se remobiliser, on a essayé de jouer tactique. Demain, on affronte les Allemands Pott/Wolter. C’est une très bonne paire. Il faudra jouer sérieusement dès le début. Les trois premiers coups seront déterminants. »

Coralie BERGERON (SU5) a tout à gagner demain. Présente en simple et double, elle aura à cœur de réaliser le doublé.

Tir groupé pour le bronze

En SU5, la logique a été respectée. Les têtes de série 1 et 2 se qualifient au détriment de nos deux français. Guillaume Charlot a réalisé un très bon tournoi en se hissant dans le dernier carré pour sa première compétition de ce rang. Il s’incline aux portes de la finale face au Polonais Mroz [1] 10/21 7/21. Meryl Loquette, déjà médaillé de bronze en 2016, a fait longtemps jeu égal avec le Turc Tuzc avant de ceder sur chaque fin de set. Score final 15/21 15/21.
Fabien Morat (SS6), lui aussi, termine bronzé. Dans un tableau trusté par ses sujets de sa majesté, le Perpignanais n’a pas réussi à briser l’hégémonie anglaise. Face au Champion du Monde en titre - Jack Shephard -, le Français s’est engagé totalement multipliant les plongeons. En vain, le Britannique rejoint un autre compatriote en finale.
Véronique Braud et Hugo Sommier montent sur la troisième marche du podium après une très bonne demi-finale où ils ont crânement joué leur chance.

Le programme de demain ICI
aperçu du site