Fédération Française de BaDminton
Accueil
Image Equipe

Boutique en ligne

Téléthon 2017
 
Inscription newsletter
26/11/17
Mondiaux parabad : Lucas Mazur, champion du monde !
Il l’a fait ! Lucas Mazur a décroché aujourd’hui son premier titre de champion du monde, un an après être devenu triple champion d’Europe. Le jeune joueur, qui a fêté ses 20 ans la semaine dernière, étoffe donc son palmarès d’un titre mondial et assoie sa domination dans la catégorie SL4.
 Il semble qu’à Ulsan en Corée, aucun adversaire n’est parvenu à trouver la faille du joueur français. Durant toute la semaine, Lucas a progressé dans la compétition sans perdre un seul set. Arrivé en finale, il n’a pas dérogé à la règle en battant l’Indien Tarun Tarun, tête de série ¾, ce même joueur qui l’avait battu en finale lors des championnats du monde il y a deux ans. Cette année, le Français a remis les pendules à l’heure en remportant la finale en deux sets et 28 minutes de jeu 21/18 21/10.

De son côté, Fabien Morat s’est emparé de l’argent en double mixte, catégorie SS6, avec sa partenaire anglaise Rebecca Bedford. Ils ont été battu en finale cette nuit par les favoris de la compétition et têtes de série 1, les Anglais Andrew Martin et Rachel Choong sur le score de 21/9 21/6.

Ainsi se clôturent ces championnats du monde 2017. La France repart donc avec 4 médailles : l’or pour Lucas Mazur (simple hommes SL4), l’argent pour Fabien Morat (double mixte SS6) et le bronze pour Fabien Morat (double hommes SS6) et pour Mathieu Thomas (double hommes S3-SL4).

Retrouvez les résultats >>


La réaction du nouveau champion du monde, Lucas Mazur :

Comment te sens-tu après ce titre ?
Je suis fier et heureux d’avoir ramené ce titre. Cela fait 4 ans que j’y pense et je m’étais fait avoir il y a deux ans contre le même joueur. Cette fois, j’ai réussi à tourner le match à mon avantage. Le premier set était tendu, j’étais un peu stressé et j’avais moins de réussite. Le deuxième set a été meilleur. Cette médaille, c’est la récompense de beaucoup de sacrifices et de travail à l’entrainement, donc je suis content.

Tu avais effectivement perdu il y a deux ans contre le même joueur, comment cela s’est passé cette fois-ci ?
J’avais le soutien de tous les européens sur ce match. C’est un joueur un peu nonchalant sur le terrain qui utilise beaucoup les feintes et des fixations, ce qui ne plait pas à tout le monde. Il ne se déplace pas sur d’autres compétitions que les championnats du monde et les championnats d’Asie donc on a passé pas mal de temps à l’observer avec mes coachs. Je suis très content de savoir que la stratégie que l’on a décidé de mettre en place était la bonne.

Champion d’Europe, champion du monde, et pour la suite… ?
Je me projette d’abord sur les championnats du monde 2019 qui seront en Suisse en même temps et dans la même salle que les valides. Puis les championnats d’Europe en France qui seront un grand moment. Après, c’est sûr que l’on pense tous aux Jeux Paralympiques de 2020, ce sera l’occasion de marquer l’histoire de son sport. Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.
aperçu du site